Date Tags blabla

(Attention, ce billet est issu d’un craquage datant de quelques mois… Fuyez, il est encore temps… [voix sépulcrale] Je vous aurai prévenu…).

Si vous avez une adresse mail, vous avez forcément déjà reçu un pourriel avec un titre similaire. Bon, passe encore. Mais maintenant imaginez que votre adresse mail traîne un peu partout sur le net, par exemple sur Launchpad, dans les changelogs de tous les paquets xubuntu… Ça commence à faire beaucoup (en nombre de spams reçus par jour aussi ^^).

Mais ce n’est pas le pire type de spams. On assiste maintenant à une forte augmentation du taux de mortalité des milliardaires, présidents et ministres dans certaines régions du globe, à en juger par le nombre de veuves éplorées qui nous envoient des mails. Attention, la première fois ça peut surprendre, mais je suis là, alors ne paniquez pas. Respirez un grand coup, et ouvrez le mail prudemment (on ne sait jamais avec ces choses-là). Selon toute probabilité, vous allez tomber sur un texte de cet acabit :

villa vill wrote:

Cher Ami,

Je sais que vous serez étonnez de recevoir mon mail et je vous comprends mais voyez vous cher monsieur, apres mure réflexion, je me décide enfin, mais avant, je tiens a me présenter a vous. Je me rejoui que vous avyez enfin pri contact avec moi. Mon nom est madame Villaran Nenita,je suis une citoyenne philippienne a part entiere et la veuve du défunt ministre des finances philippien qui est mort le 15 mai 2002. Mon mari est tombé gravement malade est a donc été conduit en Europe pour des soins intensifs, mais plus tard il est décédé des suites de sa maladie et a été enterré. J’ai donc hérité de mon défunt mari la somme de 12.000.000 de dollars américains (douze millions de dollars américains). Cet argent, je l’ai caché dans une mallette métallique et déposé au sein d’une compagnie de finance et de sécurité ici en Philippine.Cependant, ayant insisté aupres de la compagnie de finance et de sécurité pour que ma mallette soit gardée avec un maximum de sécurité de tel sorte que personne ni meme une organisation gouvernementale philippienne ne puisse prendre connaissance de son existence, jusqu’a ce que je sois prete a la retirer, alors la dite compagnie pour répondre a mon exigence maximum de sécurité a utilisé des moyens diplomatiques pour envoyer ma mallette hors des philippines et précisément a la maison mere de leur compagnie en côte d’ivoire en Afrique de l’ouest ou ma mallette se trouve donc discretement gardée dans le coffre fort de la compagnie. Ce dépôt a été fait et codé dans le cadre d’un arrangement secret selon lequel ma mallette contient uniquement des biens de famille. Cela signifie donc que la compagnie elle meme ne connaît pas le contenu exact de la mallette qui pour plus de sécurité a été envoyée en côte d’ivoire sous une assurance diplomatique et déclarée comme contenant des biens de famille. Aussi,la raison principale pour laquelle je vous envoie ce courrier est qu’aujourd’hui, n’ayant plus confiance en mon entourage ici en philippine et la côte d’ivoire étant un pays en proie a la guerre, je me retrouve dans une impasse et je voudrais que vous m’aidiez discretement a emmener ma mallette d’argent a une adresse beaucoup plus discrete et stable dans votre pays ou je pourrai commencer a investir. Si vous voulez sincerement m’aider, nous discuterons au préalable du pourcentage que je vous donnerai sur la somme totale se trouvant dans la mallette. En fait, depuis la mort de mon mari, ses freres m’ont chassée de la maison familiale et ont essayé a plusieurs reprises de porté atteinte a ma vie pensant qu’a ma mort tous les documents légaux des biens que possédaient mon mari leur reviendraient de plein droit. Grâce a la notoriété et aux relatons influentes que possedent les freres de mon mari, ils ont réussi a m’arracher toutes les propriétés de mon défunt mari ainsi que tous ses biens matériels. Mais ils ne se sont pas arretés la et m’ont obligée a leur révéler tous les comptes bancaires de mon défunt mari en menaçant a nouveau ma vie. Je leur est donc donner ces informations et ils ont confisqués tous les comptes bancaires de feu mon mari. Je leur est tout révéler sauf l’existence de ce dépôt que j’ai fait au sein de la compagnie de finance et de sécurité a Abidjan en côte d’ivoire car ceci représente tout mon secret espoir caché. La famille de mon défunt mari n’est donc pas informé de l’existence de ce dépôt que j’ai fait au sein de la compagnie de sécurité et elle ne le saura jamais. Cependant, j’ai toujours peur des freres de mon mari car ils continuent a m’espionner et vont jusqu’a écouter mes conversations. C’est pourquoi j’ai décidé de chercher quelqu’un de confiance a l’extérieur des philippines qui m’aidera a retirer la mallette de la compagnie de finance et de sécurité et placer discretement l’argent dans son compte a l’étranger pour un investissement futur. Je vous demande de considérer ma situation qui est celle d’une veuve et de venir a mon aide car aujourd’hui a part cette mallette, je n’ai plus d’argent et ma situation financiere est plus que difficile(ma situation financiere est a zéro). Et ma demande d’aide est d’autant plus urgente que je paye 100 dollars par jour a cette compagnie de sécurité comme frais de stockage et de sécurité de ma mallette. Si vous désirez m’aider, je vous ferez parvenir dans mon prochain email, les coordonnées de la compagnie de securité afin que vous les contactiez pour l’envoie immédiat de cette mallette vers vous pour la securiser. Je vous remercie infiniment pour votre coopération et j’attends de vos nouvelles pour la conclusion de cette affaire.

Bien a vous

MADAME VILLARAN NENITA

NB:Que cette année soit pour nous source d’espoir


Découvrez le blog Messenger Séries TV : infos, scoops, interviews et photos !

http://blog-series-tv.spaces.live.com/

On peut déjà noter l’habile signature : en effet, quand on clique sur le lien, on découvre « le blog Messenger Séries TV : infos, scoops, interviews et photos ! », et ça, franchement, c’est pas rien. Je me permets cependant d’émettre une petite réserve : personnellement (mais ça n’engage que moi), j’aurais plutôt mis un lien vers aspell, étant donnée la qualité syntaxique, grammaticale et sémantique de ce texte - mais bon, je m’égare.

Si on se livre à une analyse approfondie de ce chef d’œuvre, on remarque immédiatement (ça m’a sauté aux yeux, je suis encore obligé de mettre du collyre, c’est pour dire) que son mari est mort le 15 mai 2002, soit 10 jours après l’élection de Jacques Chirac, ce qui ne peut être fortuit, ça signifie forcément quelque chose.

Anecdote encore plus troublante (moi-même je ne l’ai apprise qu’hier) : elle affirme que « feu son mari » a été enterré, ce qui est hautement contradictoire (les esprits vifs auront compris qu’il n’a pu être qu’incinéré, sinon elle aurait employé l’expression « sol mon mari », cqfd). Pour aborder le côté mathématique de la chose, si on additionne tous les nombres contenus dans ce texte, on obtient 12 002 117. On ne peut strictement rien en déduire, si ce n’est que ce n’est pas le nombre d’or, et donc qu’on s’en fout.

Et enfin, la cerise sur le gâteau, le mail s’ouvre sur un pédant « Cher Ami » ; on voit la scène d’ici : la tirade émouvante, la main sur l’épaule, la larme à l’œil. Et j’ai horreur qu’on me mette la main sur l’épaule, c’est plus fort que moi (un point au fayot qui a crié “SEGA” dans le fond). C’est un peu comme chez le coiffeur, et puis d’abord j’ai horreur qu’on me tripote la tête par derrière en me racontant des conneries dans le dos.

Cependant, je me permets de finir cette analyse sur une note d’espoir, puisque la madame a la grandeur et la bonté d’âme de préciser à deux reprises que ce sont des dollards américains. Quelle noblesse ! Quelle classe ! Et puis, entre nous, de vous à moi, je vous le dis, qui irait se casser le tenseur du fascia lata pour des dollards tchèques ? C’est stupéfiant (non, je n’en ai pas abusé, promis) !

Avec une telle analyse, vous êtes prêts pour affronter tous les spams possibles, même ceux qui vous proposent d’enlarger votre péniche grâce à Papi Via qui est gras. Mais encore un doute vous étreint, vous submerge : mais que diable (allait-il faire dans cette galère) vais-je faire de ce mail ? Un faible esprit serait immédiatement tenté de l’envoyer dans les abysses de la Corbeille. Grave erreur, puisque c’est comme les chaînes de mail, si tu les renvoies pas avant de les avoir reçu, tu vas mourir hier matin, écrasé par un pangolin géant dans deux jours à la pleine lune, vers midi.

Mettons à profit notre matière grise, et explorons les méandres de notre cerveau, c’est le bordel là-dedans, on devrait pouvoir écrire une superbe réponse, qui ferait pâlir de jalousie un ours blanc, et ça non plus, c’est pas rien. Vite, une plume, un papyrus, l’inspiration vient :

Chère amie,

Je ne suis nullement étonné de votre message ; pour ne rien vous dissimuler, je l’attendais avec impatience (et quelque anxiété également).

Voyez-vous, je suis mort hier, des suites d’un viol par un cervidé enragé aux gonades radioactifs en période de brâme dans la forêt domaniale de Rambouillet. En effet, en essayant de lui échapper, j’ai dévissé d’une falaise en plein Sahara Septentrional, et me suis écrasé au milieu d’un champ de cucurbitacés kangourophobes, qui ne l’ont laissé aucune chance, étant moi-même kangourou par mon père et fox-terrier par ma mère. J’ai vainement essayé de leur raconter la blague de l’insensé qui repeint son intérieur - subterfuge habile pour tenter une diversion et couvrir ma fuite - ; malheureusement, ils ne parlaient que le mandarin, tous ces efforts furent donc vains.

Ces 12.000.000 dollards américains (douze millions de dollars américains) tombent donc à pic (comme moi hier, si j’ose dire), puisqu’ils permettront à ma dépouille d’échapper aux terribles escargots asthmatiques qui peuplent cette région de la Mongolie intérieure. Ma femme, amputée des deux jambes et de la moitié d’un bras risque d’éprouver de grandes difficultés à joindre les deux bouts, c’est pourquoi je vais l’envoyer chercher votre malette aux Philippines. N’ayez aucune inquiétude, c’est une personne de confiance : elle sort de prison pour vol et meurtre en réunion, escroquerie, grand banditisme et proxénétisme de canards laqués (c’est un délit très grave dans notre pays). Autant vous dire que vous pouvez avoir toute confiance en elle, n’hésitez pas à la présenter à vos frères.

En revanche, le côté pécuniaire du voyage ne pouvant être ignoré, je vous prierai de bien vouloir m’envoyer d’abord 1000 dollars américains en liquide pour les frais annexes de transport. Ma femme vous dédommagera en plomb en arrivant, vous pourrez même garder la monnaie.

Je vous remercie infiniment pour votre coopération, et vous prie instamment d’entrer en contact avec la population masculine grecque.

Bien à vous

MONSIEUR TALLEBON-JOURDALLE FRED

Notez le “Chère amie” au début : ça s’appelle du mimétisme ; vous imitez votre proie, elle est surprise, et hop, dans un mouvement à faire pâlir Chuck Norris lui-même, vous lui retournez son superbe effet de style, et prenez un ascendant psychologique sur elle.

Si l’on craint que le mail paraisse trop classique, je recommande d’ajouter une note à bênets, avec une insulte aléatoire, c’est du meilleur effet, c’est comme mettre une petite noix de beurre demi-sel à la fin de la cuisson du steack haché, ça relève un petit peu le tout.

Bon, maintenant, je pense que vous ne craignez plus d’aller explorer votre dossier “Indésirables” dans votre client mail ; ça tombe bien, j’en reçois plein par jour, je peux vous filer du rab.