Date Tags blabla

Googlus memera? (en d’autres termes, est-ce que je te demande si ta grand-mère (Un méchant loup, une grand-mère, il ne manque plus que le petit chaperon communiste…) utilise Google ?).

Prenons un libriste moyen, qui répond (mais pas toujours, et assez grossièrement d’ailleurs) au nom de Bob. Déjà tout petit, lorsque sa mère avait besoin de la gratounette Spontex™®©, elle lui criait “Bob, l’éponge !” (Pardon pour ce calembour honteux, j’avais pas le Morane, pardon, le moral, je bégaie.), c’est pour dire. Bref, Bob utilise une distribution Linux quelconque, type Ubuntu, on s’en fout, ce n’est pas le troll du jour.

Bob est orienté très ouaib 2.0, il a un blog, ses goûts musicaux sur lastFM, tisse son réseau professionnel sur LinkedIn, met à disposition de tous sa vie sur Facebook, mais également celle des autres, en mettant des photos de lui et ses amis sans leur demander leur accord. Bien entendu, Bob utilise Google, GMail, et tout plein d’autres services ouaib 2.0, parce que c’est la mode. S’il avait une entreprise, Bob irait tout mettre sur Amazon, parce que le “on the clouds” c’est vraiment trop bien.

Un jour, Bob rencontre un âne (pourquoi un âne, me direz-vous ? qui plus est un âne qui parle ? on s’en fout également, mais cela divertit le lecteur) : “Bob, dit l’âne, qui aimait aussi les calembours, Bob, as-tu lu les derniers propos d’Eric Schmidt, le PDG de Google, à propos du respect de la vie privée ?”. Bob est étonné, et va combler ce manque. Et ce qu’il découvre le stupéfie, stupéfait, bref, il trouve cela révoltant. Révolté, prenant son courage à deux mains et sa souris dans l’autre, il décide d’arrêter d’utiliser les services de Google. Avec stupeur, il se met à utiliser un autre moteur de recherche (qui lui fournit des résultats de merde, mais je m’égare, et pas seulement Montparnasse) et un autre service mail.

Puis, il décide de faire partager à tous son indignation dans un superbe billet, sur son (micro-)blog trop génial, mais en moins de 140 mots quand même, pour pas bousculer les autres illettrés qui le lisent. Maintenant, quand on lui demande s’il utilise Google, à une séance de l’Athlétic Club de Bob, il nie. Oui, Bob il nie, même s’il habite à Paris, imaginez un peu.

Merci Bob d’avoir le courage de te rebeller contre Google pour protéger ta vie privée, tout en continuant à utiliser Facebook, LinkedIn, un navigateur qui accepte les cookies, un passe Navigo, j’en passe et des meilleures, en toute bonne conscience, et de venir nous boursoufler le cortex en applaudissant des deux mains aux expressions débiles comme “Microsoft était le méchant des années 2000-2010, Google sera le méchant des années 2010-2020”.

Haro, à l’hallali, sus au méchant, à mort Google ? Pour ma part, j’utilise GMail pour mes mails Debian (quand j’ai besoin de plus de disponibilité que mon serveur perso), et Google comme moteur de recherche, j’ai un profil linkedin que je n’ai pas le temps de mettre à jour, et un profil lastfm, et je le vis bien, je viens pas concasser les gonades des autres mammifères à la pilosité et au cerveau plus ou moins développés pour qu’ils utilisent tel ou tel truc.

PS : bien évidemment, c’est une histoire fictive, je ne connais pas de Bob, et je n’ai plus le temps de lire les innombrables planets, donc si quelqu’un se sent visé, qu’il se rassure, c’est involontairement…