L’avis d’un “marketeux”. L’avis d’un développeur. (Les deux sont employés par Canonical)

Ou 995 mots pour du vide contre 70 mots qui reflètent la réalité. La postérité ne retiendra probablement que les premiers qui nous engluent dans une espèce de blabla visqueux ; cependant, j’ai été - agréablement - surpris de voir les seconds écrits noir sur blanc (Ou le contraire selon votre thème, évidemment.) sur une liste de diffusion publique… ;)