Arrêtez de mélanger Ubuntu et la politique, c’est débile, vraiment. Si vous voulez partager vos créations artistiques originales, ne les incluez pas dans une bannière stupide, avec un texte (“Ubuntu people for Obama”) qui l’est davantage. Moi j’accepte volontiers d’être pour Obama, mais n’étant pas citoyen américain, cela me paraît aussi efficace que de prôner la défense des endives au jambon ou du gratin de courgettes (ne rigolez pas, c’est délicieux à condition de rajouter une noix de beurre avant de le mettre au four afin que le dessus soit doré).

À mon grand désespoir dans ce genre de situations, je reste un Ubuntero, et je me soucie de la politique américaine probablement autant que Steven Seagal des Pensées de Pascal1 - à ce sujet, je vous recommande de visionner le film “Piège en haute mer”, dans lequel il tient un rôle à sa mesure, puisqu’il a dû tomber sur un réalisateur à même de lui faire exprimer tout son potentiel - et c’est pas rien -, un lendemain de réveillon du jour de l’an, vers six heures du matin, sans avoir dormi : c’est très vivifiant pour les neurones en état d’ébriété.

Je disais donc, avant d’être importuné à deux reprises par mes propres digressions, que si, poussés par un excédent hormonal à l’approche de l’été, l’envie vous prend d’associer notre très cher président de la république au logo Ubuntu/Debian/whatever, libre à vous de le faire, mais ne venez pas nous boursoufler le cortex avec sur un des planets. Faites comme moi, écrivez plutôt des lettres au Père Noël : la finalité est la même, le résultat est le même, mais l’utilité est double ; d’une part, vous arrêterez de nous concasser les gonades en mettant Ubuntu à toutes les sauces dans des billets inintéressants, et d’autre part, vous illuminerez l’existence du Père Noël, qui s’emmerde quand même vachement (excusez-moi du peu) en été tout seul, lorsque les lutins partent avec les rennes se faire bronzer sur les plages du Sud de la France.

Voilà, ceci était un billet foncièrement inutile, introduit par un titre exceptionnellement désopilant, dans la pure tradition du vieux con aigri qui tient ce blog.


Et sinon, pour aborder des sujets plus terre-à-terre, je suis allé à la Ubuntu party du week-end dernier, et ça m’a permis de rencontrer en chair et en os les autres admins d’ubuntu-fr : Ju, rolus, manu, olive, huats (le seul bisounours qui fait au moins 2 mètres, et que tu ne traites plus de bisounours ensuite ^^), didrocks (qui fait aussi des blagues pourries), et tous les autres : Zic (le trolleur professionnel), davromaniak, Adri2000 (qui fait aussi deux mètres, décidément), gpocentek et jeromeg (\ô/), et tous ceux que j’oublie. C’était vraiment cool de les rencontrer. :)

Ah oui, et la prochaine fois que quelqu’un me dit : “Ah, c’est toi mr_pouit ? Je pensais que tu étais un vieux geek barbu.” à une Ubuntu party, je passe sous *BSD et je déménage chez gapz.

  1. N’exagérons rien, je m’y intéresse quand même, mais l’avouer ci-dessus rendrait encore moins pertinente une comparaison qui l’est déjà bien assez peu.